(0)
  • Aucun produit dans le panier.
Total:0,00

Coup de foudre pour Aloïse Sauvage

On aime son sourire, sa dégaine, sa façon de bouger, ses textes autant que son timbre de sa voix… Coup de foudre pour la chanteuse et danseuse Aloïse Sauvage !

29 avril 2019

Aloïse Sauvage

Nous avons eu un coup de foudre pour Aloïse Sauvage ! On aime son sourire, sa dégaine, sa façon de bouger, ses textes autant que son timbre de sa voix… C’est une boule d’énergie et de talent. Touche à tout, elle est circassienne et danseuse de formation, mais aussi chanteuse et comédienne. Désignée « Espoir 2019 » par les Inrocks, elle a joué entre autres dans 120 battements par minute de Robin Campillo, dans Voir le jour de Stanley Woodward et dans Les Fauves de Vincent Mariette. Elle vient de sortir JIMY, son premier EP, qu’elle a présenté en exclusivité à la Gaîté Lyrique, où elle a fait salle comble, et va enchaîner les festivals tout l’été. Le morceau « Présentement », le premier extrait, est accompagné d’un clip minimaliste et acrobatique qui impressionne. A 25 ans, Aloïse est une jeune femme tendre et brut à la fois, une jeune femme qui nous inspire. Nous sommes allées la rencontrer et elle nous a sincèrement électrisées ! On vous conseille de vous ruer sur son premier EP, disponible depuis le 29 mars.

(Crédit : Olivier Ortion)

Tu es circassienne, comédienne, danseuse et chanteuse. Peux-tu nous raconter comment tu en es arrivée là ? Comment choisis-tu tes projets ?

Très jeune, j’ai développé beaucoup d’activités qui étaient déjà de vraies passions. J’ai commencé par la musique avec des cours de flûte traversière, de saxophone et de batterie au conservatoire. Puis, à l’adolescence, j’ai fait du break dance, de la gym et j’ai aussi rencontré le théâtre, la poésie… Jusqu’à mes 17 ans, j’étais une enfant plutôt hyper active, je suivais une scolarité normale mais le soir j’étais très prise par toutes ces activités. Après le Bac, j’ai décidé de poursuivre dans cette voie pour vivre mon rêve artistique : celui, un peu fou à l’époque, d’être sur scène ! Mais je n’avais pas envie de faire une formation classique telle que le conservatoire de musique ou de danse. Le théâtre m’intéressait mais je me suis dit que j’allais manquer de corps. Et puis j’ai découvert ce qu’était le cirque contemporain et ça m’a plu ! J’ai fait une classe préparatoire pour passer les concours et j’ai été prise à l’Académie Fratellini qui est une école internationale du cirque contemporain. J’y ai passé 3 années très intensives, il y avait beaucoup de choses que j’aimais comme l’accro dance, le break dance, théâtre, la création de rôle… Il y a 4 ans je suis sortie de l’école et, dans la continuité de ce parcours, j’ai fait des rencontres avec des metteurs en scène, j’ai été interprète, danseuse et circassienne. A ce moment-là, j’ai eu la chance de rencontrer celle qui est devenue mon agent au cinéma. Quant à la musique, j’écris depuis toujours, j’avais envie de faire des chansons et, il y a un an et demi, un peu comme ça, j’ai sorti mon premier son sur Youtube. Je ne m’y attendais pas du tout mais il y a eu un engouement assez fort de la part des acheteurs de la musique. Cela m’a permis de sortir mon premier EP il y a 10 jours et d’envisager le studio pour un premier album. Je fais aussi plein de concerts, comme à La Gaîté Lyrique qui était complète il y a 15 jours. Je trace mon chemin. Je vois ce projet musical comme mon premier vrai projet personnel scénique. Il me permet de regrouper tout ce que j’aime faire, c’est-à-dire bouger, jouer, danser pour transmettre toutes mes émotions.

Tu dégages un mix de sensualité, douceur, force et puissance. Peux-tu nous parler de ton rapport au corps et à la féminité ?

C’est drôle car des femmes que j’ai rencontrées à La Gaîté Lyrique m’ont aussi dit « Ça fait du bien de voir une jeune femme qui, au-delà de sa sauvagerie, dégage énormément de tendresse, on n’a pas l’habitude de la voir ainsi ». C’était un très beau compliment, ça m’a beaucoup plu de l’entendre. Je suis danseuse et circassienne de formation donc j’utilise mon corps. Mon corps me dit des choses et je lui en fais faire beaucoup, nous avons une relation de confiance. Je le connais bien et j’apprends donc à m’en détacher, je m’en sens libre. Plus je connais mon corps, mieux je me sens dedans. On me parle beaucoup de mon côté féminin et masculin à la fois, et on me demande souvent ce qui fait que je suis différente. Mais, en fait, c’est tout simplement parce que c’est possible, que nous sommes des milliers de femmes différentes avec nos particularités ! Je me sens très femme et brutale à la fois, je ne me cache pas du tout derrière une posture masculine, c’est juste que je suis comme ça. Parfois, je suis un peu plus rentre dedans, plus imposante, et parfois plus timide et sensuelle. On essaye toujours de raccorder ça à une histoire de féminité ou de masculinité mais, en vérité, un corps timide peut être masculin et un corps viril peut être féminin.

Aloïse Sauvage

Crédit : Aloïse Sauvage

Où puises-tu ton énergie, quelles sont tes sources d’inspiration ?

En fait c’est ce que je vis, ce que je vois, ce qui me traverse émotionnellement, que ce soit vécu intimement ou vécu par mes proches. C’est aussi lié aux questionnements, à l’amour, aux angoisses, aux mélancolies, aux joies… Les femmes de mon entourage m’inspirent beaucoup, ma grand-mère, ma mère et ma sœur.

J’aime les femmes fortes, les femmes qui proposent la meilleure version d’elles-mêmes sans rentrer dans les carcans qu’on leur impose. J’aime les femmes aux parcours protéiformes comme par exemple Charlotte Gainsbourg et Vanessa Paradis qui ont des domaines d’activités variés. Et puis, évidemment, Georges Sand, Virginia Woolf, Olympe de Gouges, Simone Weil… Des femmes qui portent la culotte en fait. Des femmes qui questionnent leur féminité et qui surtout ne se définissent pas par la féminité qu’on leur impose mais plutôt par leurs propres états d’être ! Cela vaut aussi pour les hommes et leur masculinité d’ailleurs.

Tu aimes jouer avec les tenues et les couleurs. Quelles sont tes pièces fétiches et ta couleur préférée ?

J’aime beaucoup les couleurs, je n’aime pas trop les logos, j’aime les vêtements assez unis, j’aime le streetwear mais avec une touche d’élégance. Je suis devenue plus curieuse dans la recherche des bonnes pièces. Je bosse avec Elo et Jo de la marque Agogo que j’aime beaucoup. En ce moment, la pochette de mon EP est orange et bleue et je fais une petite fixette là-dessus. Par exemple, aujourd’hui, j’ai un polo orange flash et des chaussettes assorties. Je me raconte des petites histoires avec les couleurs. Mes pièces fétiches sont clairement le hoodie à capuche et les baskets. J’en ai beaucoup trop ! Pour moi, un bon sweat et une belle paire de baskets ça fait tout.

Aloïse Sauvage

Crédit : Aloïse Sauvage

Tu aimes les mots, la poésie. Quels sont les livres qui trônent sur ta table de chevet ?

En ce moment, tu peux trouver en vrac sur ma table de chevet : Un lieu à soi de Virginia Woolf, Couleurs de l’incendie de Pierre Lemaître, Avec toutes mes sympathies d’Olivia de Lamberterie, Frère d’âme de David Diop et Comment vivre en héros ? de Fabrice Humbert. Et, aussi, de la poésie : les recueils Les nouveaux anciens de Kate Tempest, Ce qu’on vaut de poussière de Felip Costaglioli et peut-être pas immortelle de Frédéric Boyer.

Aloïse Sauvage

Crédit : Aloïse Sauvage

Pour te citer, quels sont « présentement tes désirs et délires » d’aujourd’hui ?

Un de mes désirs c’est d’être apaisée, de trouver un rythme de vie un peu plus sain, un équilibre. Aujourd’hui, j’ai la chance d’exercer toutes les passions qui me dévorent. Maintenant que j’ai pu accéder à tout ça, j’aimerais que cela se passe plus sereinement. En ce moment, mon désir c’est aussi d’écrire des chansons pour créer un album. En fait, ma vie est un délire quotidien, donc finalement mon délire ce serait de vivre plus normalement et de pouvoir partir en vacances ! J’adore mes journées mais, en vrai, dans mes rêves, le soir, j’ai envie d’être dans un transat avec une tisane. Mon désir du moment, finalement, ce serait de réussir à dire stop à mes propres délires !

Aloïse Sauvage

Crédit : Aloïse Sauvage



Service client

Paiement sécurisé

Visa, Carte Bleue, Mastercard