(0)
  • Aucun produit dans le panier.
Total:0,00

Lettre au Violet, couleur des luttes féministes

« Tu es aujourd’hui brandi comme un symbole. Tu es plus visible que jamais. Tu es devenu la couleur internationale du féminisme. Et on t’aime pour ça. »

16 mai 2019

luttes féministes

 Crédit photo : David Bacon

Cher Violet,

Du mauve le plus doux au violet le plus vif, on aime toutes tes nuances, toutes tes couleurs.

Parce que tu as une histoire, parce que tu dis des choses, sur nous, les femmes, sur celles qui nous ont précédées dans leurs combats, sur celles qui luttent aujourd’hui pour faire bouger les lignes, pour obtenir de nouveaux droits.

Toi qui fus une couleur noble chérie par les rois, toi qui fus une couleur utilisée par les évêques pour leurs tenues au Moyen-Âge, toi qui fus un signe de pénitence, de deuil et de vieillesse, ta symbolique a considérablement évolué au cours des siècles.

Il te faudra en effet des siècles pour trouver un tout autre éclat. Ce sont les suffragettes anglaises qui, à la fin du 19e siècle, vont te donner tes lettres de noblesse féministes. Luttant pour le droit de vote des femmes, ces activistes avaient choisi le violet, le blanc et le vert comme couleurs emblématiques de leur mouvement. Toi, le violet, symbole du sang royal, tu représentais, pour ces femmes libres et dignes, leur conscience de mener un combat supérieur pour l’accès des femmes à un droit sacré. Alors elles marchaient fièrement dans les rues avec une grande cocarde violette, elles agrémentaient leurs vêtements de lisérés violets, leurs chapeaux de plumes violettes, leurs mains de gants violets.

Tu symbolises également le refus des normes car tu es un mélange de rose et de bleu. Et ça, ça ne s’invente pas, ça ne pouvait pas être plus explicite. Tu es un mélange de ce rose que l’on identifie toujours aux filles et de ce bleu que l’on identifie toujours aux garçons. Et, pour cela, tu es une couleur neutre, une couleur qui dit non à cette dictature du rose et du bleu, que l’on trouve encore trop souvent dans les jouets et les vêtements pour enfants. Tu es un lien entre le féminin et le masculin, un mélange de deux couleurs correspondant à des notions de genre contre lesquelles les féministes se battent encore. C’est aussi pour cela que tu as été choisi pour leurs logos par des associations féministes comme la Fondation des Femmes et le Collectif Georgette Sand

Et cette nouvelle symbolique se retrouve dans de nombreuses luttes contemporaines. Tu avais ainsi été choisi l’an dernier par les femmes irlandaises réclamant la dépénalisation de l’IVG. Tu incarnes aujourd’hui le combat des femmes argentines qui se battent pour le droit à l’avortement légal. Et on t’a retrouvé en France lors des marches organisées le 24 novembre dernier par le Collectif Nous Toutes contre les violences sexuelles et sexistes.

Et oui, beau violet, on te voit ressortir de tous ces cortèges, comme un trait d’union entre toutes ces femmes qui, d’un continent à l’autre, se sont levées pour revendiquer de nouveaux droits, pour demander plus de justice, moins de violence, davantage de liberté. C’est « un raz-de-marée violet », « une marée violette », qui se répand, qui s’affirme, qui prend la parole, qui revendique, qui lutte.

Tu es aujourd’hui brandi comme un symbole. Tu es plus visible que jamais. Tu es devenu la couleur internationale du féminisme. Tu incarnes une transmission avec des mouvements du passé. Tu crées des connexions entre les mouvements du présent. Tu donnes de l’espoir. Et on t’aime pour ça.

Laura

luttes féministes

 Crédit photo : kimberly Sterling-unsplash



Service client

Paiement sécurisé

Visa, Carte Bleue, Mastercard