(0)
  • Aucun produit dans le panier.
Total:0,00

Rencontre avec Céline Julien, la fondatrice de Ma Thérapie

Ma Thérapie c’est une ligne de soin qui incarne une vision holistique et globale de la beauté. Plus qu’une marque, c’est une philosophie de vie !

12 juillet 2019

Crédit : Ma Thérapie

Céline a eu plusieurs vies. Elle a travaillé dans l’événementiel, elle a repris ses études, elle est devenue maman et naturopathe pour ensuite donner naissance à Ma Thérapie : une ligne de soins cosmétiques et de compléments nutritionnels efficaces qui nous prouve qu’il y a tout ce dont nous avons besoin dans la nature.

Ma thérapie, c’est un retour aux choses vraies et simples. On adore ses packagings minimalistes, ses fioles très 19ème siècle. Menthe, curcuma, thé vert, sésame, carotte… fini les formules compliquées, on revient à l’essentiel et ça nous plaît.

Nous avons eu envie de rencontrer Céline pour en savoir un peu plus sur son parcours, ses prochains défis et ses envies. Rencontre avec une jeune femme inspirante et dynamique qui nous donne envie de prendre soin de nous et de ce qui nous entoure.

Ma Thérapie

Bonjour Céline, pour ceux qui ne connaissent pas encore Ma Thérapie, peux-tu expliquer ce que c’est ?

Initialement, Ma Thérapie c’était la volonté de créer une gamme de soins qui fasse le lien entre la nutrition et la beauté. Les formules de Ma Thérapie sont élaborées à partir de fruits, de légumes, de plantes médicinales, d’oléagineux, d’huiles, de fleurs comestibles… J’ai créé cette ligne en allant chercher les principes actifs dans des ingrédients. On a vraiment ce lien nutrition / beauté qui est très fort et qui s’incarne au niveau des formules.

Ma Thérapie

Aujourd’hui on a vraiment envie d’aller plus loin et de créer une philosophie autour de Ma Thérapie. Prendre soin de soi, cela ne passe pas uniquement par le fait de s‘appliquer des soins sur le corps. C’est essayer de se faire du bien, d’être à l’écoute de ce qu’il se passe à l’intérieur de soi mais aussi faire le choix d’utiliser des soins bienveillants pour l’environnement. Tout ça s’incarne par le choix des matières premières, le choix des contenants… Avec Ma Thérapie, on essaie de produire de manière intelligente, raisonnée, éthique.

Prendre soin de soi, c’est aussi prendre soin de son alimentation. On essaie de transmettre des conseils en nutrition sans être dans l’injonction. On ne peut pas être tout le temps la super healthy girl qu’on voudrait. Il y a des moments où on a envie d’autres choses et il faut faire avec. Les compléments nutritionnels que nous proposons viennent justement combler certaines carences car on ne peut pas toujours avoir une alimentation parfaite. Nous travaillons également sur la mise en place des rituels, la manière dont on va s’appliquer des soins au quotidien. Ce sont des choses que nous allons beaucoup développer dans les mois à venir.

Passer de l’événementiel à la Naturopathie pour ensuite créer Ma Thérapie, ça n’a pas été trop difficile ?

La transition événementielle / Naturopathe a été très intense. La formation dure 2 ans. Et c’est une vraie métamorphose de devenir thérapeute. Vous apprenez de nombreuses disciplines comme l’aromathérapie, la nutrition, la phytothérapie… vous apprenez comment votre corps fonctionne. C’est un gros bouleversement mais aussi une grande découverte de soi, de la nature, de tout ce qui existe autour de nous… Il y aussi cette métamorphose du thérapeute, on apprend à être à l’écoute de l’autre, à accompagner, soutenir. Ça a été un grand changement dans ma vie.
J’ai vraiment apprécié être juste dans ce rôle de thérapeute car c’est beaucoup moins stressant que l’événementiel, c’est une discipline très bienveillante. La création de Ma Thérapie s’est faite quelques années après, ça a été une vraie continuité de mon travail de naturopathe.

On parle de plus en plus des « nouvelles cosmétiques », que veut dire ce terme ? Quelle est la différence avec les cosmétiques traditionnelles ?

La « nouvelle cosmétique », c’est une cosmétique qui est plus intelligente, plus raisonnée, plus éthique, plus simple. Nous ne sommes pas dans la haute technologie de la cosmétique comme certaines marques très pharmaceutiques. On revient à des formules beaucoup plus simples, plus proches de la nature.
La stabilité des produits est beaucoup plus simple et cela nous amène à aller chercher des matières premières de haute qualité pour qu’elles aient vraiment un effet sur la peau. Pour l’huile d’amande douce par exemple, il faut vraiment que l’amande soit pressée à froid, biologique et qu’elle soit produite dans le respect.

Si on respecte ces conditions alors elle va garder tous les nutriments, tous les minéraux et les éléments dont notre peau a besoin pour se régénérer.
C’est vraiment ça la « nouvelle cosmétique », c’est revenir à une certaine forme de simplicité.

La « nouvelle cosmétique », c’est une cosmétique qui est plus intelligente, plus raisonnée, plus éthique, plus simple.

Ma Thérapie

Crédit : Ma Thérapie

Comment expliques-tu cet engouement pour le retour aux produits plus vrais, naturels & authentiques ?

C’est une tendance générale parce qu’on est allés trop loin dans plein de choses, dans la consommation, dans la transformation des éléments… Aujourd’hui, on a besoin de revenir à une forme de simplicité, une reconnexion à la nature, une reconnexion à soi. Ça se traduit par plein de choses dans nos modes de vie.
Ces 3 dernières années, pas mal de marques très sympas se sont développées avec cette nouvelle vision mais ça a pris du temps. La révolution cosmétique est arrivée après la révolution alimentaire.

Tu as fait le choix de produire en France, est-ce que cette décision était évidente pour toi ? est-ce que ça été compliqué à mettre en place ?

La production en France était une évidence, je n’ai pas cherché de laboratoires à l’étranger. Mais cela n’a pas été simple à trouver car c’est un milieu assez fermé et, lorsqu’on veut créer une petite ligne, le problème des quantités se pose assez rapidement. Il fallait donc que ce soit un laboratoire artisanal français qui accepte de produire petit pour MA THERAPIE.
En revanche, toutes nos matières premières ne sont pas françaises. On utilise des matières premières comme le romarin, la carotte, la lavande, le cyprès, la bourrache qui sont des plantes médicinales ou des fruits et légumes qui se cultivent en France mais on a aussi fait le choix de ne pas se priver d’autres trésors de la nature qui n’existent pas sur notre territoire. Afin de diminuer notre impact environnemental du transport de ces matières premières, notre laboratoire s’est associé avec d’autres qui ont les mêmes convictions afin de mutualiser le transport des matières premières.

Ma Thérapie

Crédit : Ma Thérapie

Quels sont les bienfaits de la menthe ?

La menthe est un trésor pour le corps, le cœur, la tête et les jambes. Elle apaise, réveille, détend, calme les migraines, stimule la digestion et la circulation grâce à son effet vasoconstricteur et rafraîchissant. Nous en avons mis plein dans notre huile pour les gambettes. Associée au Pamplemousse Cyprès Citron, c’est une merveille !

Quelles sont les femmes qui t’inspirent ?

Je pense à Rachel Carson, l’une des premières femmes écologistes. Elle a écrit un ouvrage en 1962 qui s’appelle Printemps Silencieux dans lequel elle dénonce les effets des pesticides sur l’environnement.

Quelle est la couleur dont tu ne pourrais pas te passer ?

Le vert. Il y en a beaucoup chez moi. Le vert dans la déco, dans le végétal, dans l’assiette et sur ma mini terrasse !

Vous aimerez sûrement



Service client

Paiement sécurisé

Visa, Carte Bleue, Mastercard