(0)
  • Aucun produit dans le panier.
Total:0,00

L’édito Mauve Bohème

« EN MAI ON A LE COEUR LÉGER »

2 mai 2019

Mauve Bohème

(Crédit photo : Romina Farias)

En mai on le cœur léger
On pense à l’été, au bruit des cigales,
à l’odeur du lilas, des violettes sauvages,
aux champs de lavande dans lesquels s’allonger.
On met des jupes longues, des fleurs, de l’osier.
On veut des robes bohèmes à la Audrey Hepburn,
des couronnes de fleurs parfumées,
du cuir naturellement tanné.

On veut la liberté, l’absolu, le sacré.
On veut des rêves, de la magie, des envolées.
On veut une vie hors norme,
une vie différente, passionnée,
une vie marginale en dehors des cases,
des grilles, des carcans, des secrets.

On veut vivre et vivre encore,
laisser des empreintes, des traces,
des marques qui jamais ne s’effacent.
On veut une vie sans regrets.
On veut s’envoler, ne rien oublier,
tout noter dans des carnets,
pour que le temps jamais ne s’arrête,
pour que le cœur jamais ne cesse de vibrer.

En mai on rêve d’arts, de nature,
de cyprès, de lauriers, de micocouliers.
On veut y croire encore, espérer,
faire glisser des perles sur nos colliers,
porter du mauve, de la dentelle,
du bonheur, de l’épuré.

En mai on a le cœur léger
Le ciel se dévoile, nous donne l’envie d’espérer,
de s’abandonner, de se laisser aller, porter
Et de voir la vie en Mauve Bohème



Service client

Paiement sécurisé

Visa, Carte Bleue, Mastercard